• L'Alter : Edito du N°25 - Septembre / Octobre / Novembre 2011

    L'Alter : Edito du N°25 - Septembre / Octobre / Novembre 2011


    Ombre et lumières

        Mon ami Abel Paz, aujourd’hui disparu, qui avait 15 ans au moment du déclenchement de la révolution espagnole, en 1936, aimait à raconter l’anecdote suivante :

    « Ma Grand-mère habitait un petit appartement du quartier du Clôt, à Barcelone, juste en face d’une église. A longueur d’année l’ombre de ce bâtiment empêchait la lumière du soleil de pénétrer chez elle, même en plein été catalan où il aurait dû réchauffer ses vieux os et calmer un peu ses rhumatismes. … Lors des  Journées de Juillet, lorsque le peuple se souleva contre le Coup d’État militaire voulant renverser la jeune république espagnole, les prêtres du lieu, qui avaient entreposé des armes pour le compte des nationaux-catholiques franquistes, tirèrent sur les populations depuis le sommet du clocher. En toute logique ils reçurent une volée de plomb en retour… et l’église brûla aussi vite qu’un bucher de frais hérétiques.  Ma Grand-mère, depuis la chute du bâtiment, avait retrouvé droit à  son soleil. « Tu vois Diégo, mon petit, je ne suis pas d’accord avec tout, dans cette révolution, mais grâce à elle, dorénavant, la lumière entrera chaque jour  dans ma petite cuisine, me réchauffer le corps et le cœur ».  Ici la lumière.

        Notre église d’aujourd’hui est une banque et l’ombre redoutable de la Marchandise a remplacé celle de Dieu, faisant pénétrer une angoisse glacée jusqu’à nos cœurs et nos os. Ici l’ombre :

        Pendant que la finance purge ses intestins malades, Rémy le paysan gaillacois franc de collier ose poser, en plein sur la page d’à coté et à propos de bottes d’oignons, la question tabou de la propriété collective des moyens de production et d’échange. Aller à l’essentiel lorsque la récolte attend… car on ose plein de choses à Gaillac, même Noctambio, une micro-société du partage pour l’autonomie alimentaire loin des supermarchés de la malbouffe. (page 4) Ça se passe –y a pas de hasard- (pour commencer...) Place de la Libération. (les maquisards qui ont libéré la ville en 1944 étaient pour beaucoup des libertaires espagnols). Tiens, à propos, les semis vont bon train de l’autre coté de nos Pyrénées, et pour reprendre Hugo et son poème Gastibelza « le vent qui vient à travers la montagne » …. souffle fort depuis les collines dominant Barcelone, sur une terre ibérique si souvent irriguée du sang de ses peuples. Ces graines murissent, pour un autre futur, aux creux des sillons fertiles de la Coopérative Intégrale Catalane, (page 15), initiée par Enric Duran, le fameux « Robin des Banques » au service des mouvements sociaux de la péninsule.

        Encore une fois, de chaque coté des Pyrénées et dans les pages de ce numéro de votre Altermondialiste, le lumineux soleil de l’utopie en marche pénètre nos maisons pour réchauffer corps et cœurs.  Ici la lumière !


    Franck THIRIOT.

    « Partage d'info : la fête des AMAP du Tarn, dimanche 18 septembre 2011 dès 10h !Partage d'info : Festival "Auprès de mon arbre", du 10 septembre au 9 octobre. »

  • Commentaires

    1
    dudouet Odile
    Dimanche 10 Juin 2012 à 18:06
    dudouet Odile

    Bonjour

    Pourrions nous avoir par mail l'article des pages 4 à 6 ?Car nous lançons un groupement d'achats bio

    Merci beaucoup

    Odile

    2
    le guerrannic
    Lundi 11 Juin 2012 à 21:31

    tu peux écrire à l'adresse du journal et on t'enverra ml'article

    Claudel

    journal-altermondialiste.81@orange.fr

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :